top of page

mer. 20 déc.

|

LE COLISÉE CARCASSONNE

Anselm (Le bruit du temps)

1h 34min / Documentaire De Wim Wenders Titre original Anselm - Das Rauschen der Zeit

Anselm (Le bruit du temps)
Anselm (Le bruit du temps)

Heure et lieu

20 déc. 2023, 18:00 – 26 déc. 2023, 20:00

LE COLISÉE CARCASSONNE

À propos de l'événement

SYNOPSIS

Une expérience cinématographique unique qui éclaire l’oeuvre d’un artiste et révèle son parcours de vie, ses inspirations, son processus créatif, et sa fascination pour le mythe et l’histoire. Le passé et le présent s’entrelacent pour brouiller la frontière entre film et peinture, permettant de s’immerger complétement dans le monde de l’un des plus grands artistes contemporains, Anselm Kiefer.

CRITIQUES

L’Obs :

Bouleversant. A la fois par la beauté des œuvres filmées dans l’atelier d’Anselm Kiefer, artiste allemand dont les toiles géantes sont incroyablement puissantes, et par l’approche cinématographique choisie par Wim Wenders, cinéaste du temps, du voyage intérieur et de la contemplation. Le film est projeté en 3D, ce qui donne une profondeur et une agilité permettant de saisir avec grâce certaines sculptures ou installations de Kiefer. On glisse entre les murs, on rase le sol, on observe ces tours qui jonchent le paysage de Barjac (dans le Gard, où se situe la Fondation Kiefer), on plonge dans le sol, on renoue avec les débuts de l’artiste (joué par son propre fils), on sent les vapeurs de plomb fondu de ces étranges livres géants de métal, c’est hypnotique. Le genre même du documentaire est réinventé. C’est un chef-d’œuvre.

Libération :

Wim Wenders fait le portrait de l’artiste et ce portrait n’en finit pas d’être délicat et caressant quand son sujet, lui, manie à pleines mains une matière trop lourde pour un seul homme, qu’il s’agisse de l’histoire allemande ou du plomb dans lequel il la coule […].

Positif :

Un des grands intérêts du film est [...] de nous montrer Kiefer à l'œuvre [...] : il s'agit d'un film de genèse et de virtuosité, à la manière du "Mystère Picasso" de Clouzot. Mais c'est aussi un documentaire historique, qui fait appel à des archives et des entretiens anciens avec Kiefer […].

Les Cahiers du Cinéma :

« Wenders invoque une monumentalité de l’instant, qui, en actualisant l’œuvre, la déshistoricise en croyant la rendre universelle. (…) Chaque plan de Wenders cherche la trace d’une naissance, que ce soit celle d’une perception, d’une œuvre d’art, d’une vocation. Le passé que Kiefer critique et dépose dans ses toiles, Wenders lui tourne le dos, ne commémorant que l’éternel retour du présent.

Transfuge :

Après Pina Bausch, Wim Wenders se penche sur un autre "monstre sacré" de la culture allemande, le peintre et sculpteur Anselm Kiefer. Il fait à nouveau usage de la 3D, un procédé très convaincant quand il filme les sculptures, un peu moins quand il filme les tableaux, fussent-ils de taille monumentale.

Horaires : Jeudi 20h45 - Samedi 18h45 - Mardi 20h30

Bande annonce => Anselm

Partager cet événement

bottom of page